Infos et soutien aux victime de violences

 

 

D ici septembre 2018 notre association souhaite mettre en place des permanences d accueil en région PACA afin d informer de leurs droits et soutenir les personnes ayant été victimes de violences. Celles-ci seront orientées vers les centres sociaux, juridiques et médicaux de la région afin d être pris en charge et mis en sécurité. 

 

Les personnes qui souhaitent être accompagnées thérapeutiquement seront invités à découvrir les thérapeutes et psychologues partenaires ainsi que les ateliers arts et bien-être de l association LEV-TOI.  

 

Si vous êtes victime de violences ou si l'un de vos proches est victime vous devez agir et vous faire aider

 

En tant que victime il est important de ne pas être seul. Cherchez de l'aide autour de vous et communiquez ce que vous avez vécu, ce que vous ressentez et ce dont vous avez besoin. Si vous pouvez avoir du soutien de votre entourage il est important d'en parler avec eux afin qu'il puisse vous accompagner dans la prise en charge. Si cela n'est pas possible orientez-vous vers les centres et associations spécialisés qui vous accompagneront dans votre prise en charge : juridique, sociale, médicale, psychologique et thérapeutique.

 

Téléphone d'urgence gratuit :

  • enfance en danger : 119

  • Violence conjugal : 3919

  • viol et agressions sexuelles : 0800059595

 

 

 

Au niveau juridique 

 

  • Allez porter plainte à la gendarmerie ou à la police

    et faites vous accompagner par un professionnel ou un bénévole d'association qualifié dans l'aide aux victimes. Il saura être à votre écoute et vous accompagnera avec ses partenaires sociaux tout au long de la procédure. Il n'est jamais trop tard pour portez plainte ( que vous ayez été victime dans l'enfance ou dans l'adolescence et quelque soit votre âge, il est important de témoigner devant la justice des préjudices qui vous ont été fait). Il est important de noter que même un enfant peut porter plainte en son nom et demander d'être défendu par un avocat spécialisé dans le droit des enfants.

     

  • Si l'agression est récente aller directement porter plainte le plus vite possible. Passez faire constater votre état psychologique, physique et émotionnelle par un médecin, les urgences ou les unités médico-légale les plus proches pourront prélever des preuves sur vous ( spermes, crachats, IVG...) et établir un constat médical de l'agression ( coup, blessures, bleues...) en faisant un ITT ( interruption temporaire de travail Personnel). Soyez vigilants l'ITT n'est pas destiné uniquement aux travailleurs mais il est également destiné aux enfants, adolescents, femme au foyer et les personnes ne travaillant pas. L'ITT sera une preuve médico-légale de l'agression.

 

  • Demandez l'aide juridictionnelle qui vous permettra d'avoir un avocat

    cette aide est totale donc gratuite pour les chômeurs, RSA, femmes aux foyers, enfants... l'aide peut-être partielle pour les autres personnes en fonction de leurs revenus. Votre avocat vous orientera dans le reste des procédures judiciaires.

 

 

Au niveau médical

 

  • Faites votre ITT.

    Ce constat médical est établis par un médecin à chaque victime quelque soit son sexe, son âge ou ses revenus. Il permet de déterminer l'ampleur des violences physique, psychologique et émotionnelle exercées par l'agresseur sur la victime. Il sera une preuve légal qui sera primordiale dans votre procédure juridique.« La durée d'une ITT est déterminée par la durée de la "gêne réelle et globale éprouvée par la victime pour effectuer tous les gestes de la vie courante" à la suite de coups et blessures volontaires dont elle a été l'objet (gestes qui diffèrent d'ailleurs notablement selon que la victime est un adulte, une personne âgée, un enfant ou un nourrisson). »

 

  • Faites votre arrêt de travail

    Si vous avez besoin de plus de temps de récupération et de soins suite au stress post-traumatique écoutez votre corps et respectez vous. Vous avez besoin de vous soignez convenablement vous avez vécu un gros choc il est important de le prendre en compte. Vous pourrez retourner au travail une fois bien rétabli en profondeur. Allez voir votre médecin traitant et envoyer l'arrêt de travail à votre employeur et à votre centre de sécurité sociale  afin d'être indemnisé rapidement.

 

  • Consultez un psychologue ou un psychiatre

    Il est important d'être soigné au niveau post-traumatique afin d'éviter des crises d'angoisses, phobies, maladies physique et psycho-somatique qui peuvent se déclencher si vous n'êtes pas pris en charge psychologiquement. De préférence consulter les psychologues et psychiatre spécialisés en psycho-traumatisme. Sinon consultez un praticien proche de chez vous ou consultez les Centre Médico-Psychologique de votre région.

 

  • Conséquences sur la santé

    Subir des violences est traumatisant pour votre corps et laisse des répercussions au niveau neurologique, psychologique et physique. Si vous êtes hospitalisé suite à l'agression, faites faire une attestation par les professionnels de santé( sage-femmes, psychiatre, médecins...)qui vous accompagnent. Gardez toutes les preuves médicales ( ITT, radios, hospitalisation...)

  • si vous êtes enceinte et que ces violences ont des conséquences sur votre grossesse ( contraction, fausse-couche, morts-né, IVG, accouchement prématuré...) faites faire une attestation par le corps médical ( sage-femme, gynécologue...).

 

Au niveau social

 

 

  • Consulter un assistant social

  • Ce travailleur social vous guidera dans toutes vos démarches administratives et vous aidera à mettre en place votre sécurité matérielle et financière ( RSA, aide au logement APL, centre d'hébergement d'urgence, foyer mère-enfants, foyer accueil adolescents et enfants...). Il vous aidera à remplir votre demande d'aide juridictionnelle pour avoir un avocat.

  • En fonction de vos besoins vous pouvez également consulter un conseiller familial et conjugal ou un conseiller en économie sociale et familiale, un médiateur familial.

  • Vous pouvez aussi consulter le responsable des ressources humaines de votre travail qui pourra vous orienter vers l'assistant social référent.

 

  • Pour rencontrer un travailleur social et pouvoir bénéficier d'une bonne prise en charge prenez contact dans votre région avec:

     

  • la Maison Départementale de Solidarité MDS

  • le planning familial

  • la Caisse d'Allocations Familiales

  • le conseil général de votre département 

  • les associations d'aides aux victimes 

 

Version imprimable Version imprimable | Plan du site
© association LEV-TOI